A Nantes, les vélos tournent à droite au feu rouge

Publié par
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Actualités, Société
Partager
A Nantes, les vélos tournent à droite au feu rouge
Chaussée de la Madeleine (vers le centre-ville), ce panneau autorise les cyclistes à tourner à droite au feu rouge sans être prioritaires.

Dans le cadre du nouveau « code de la rue », les cyclistes peuvent désormais tourner à droite aux feux rouges, sans bénéficier de la priorité.

Quarante nouveaux panneaux Feu rouge sont installés où Le vélo ne s’arrête pas. Le policier applaudit : ce cycliste applique le « code de la rue ». Un décret de novembre 2010 autorise les « tourne-à-droite » au feu rouge pour les cyclistes, qui ne sont toutefois pas prioritaires : le feu devient pour eux un « cédez le passage ».

Ces tourne-à-droite ne sont pas généralisés à chaque feu. Et dans certains cas, ce n’est pas un tourne-à-droite, mais un « tout droit » des vélos qui est autorisé. Quarante nouveaux panneaux sont installés à Nantes et Rezé. La nouvelle règle est entré officiellement en vigueur le 6 avril.

Pour la sécurité des cyclistes

Ce tourne-à-droite permet aux cyclistes de ne pas marquer l’arrêt au feu en empruntant un couloir cyclable à droite, sans gêner les véhicules venant de leur gauche. Tout ceci en respectant la priorité des véhicules et des piétons sur leurs passages.

Ce nouveau panneau permet aussi aux cycles de traverser un carrefour sans être « cisaillés » par les voitures au redémarrage, quand le feu passe au vert. Il s’agit d’une réduction du risque, notamment lié à l’angle mort des rétroviseurs droits de poids lourds. Lors de la mise en place expérimentale du tourne-à-droite à Strasbourg et Bordeaux, aucun accident n’a été constaté.

Bientôt de nouvelles zones « 20 km/h »

Dans un proche avenir, le « code de la rue » permettra des « zones de rencontre » similaires à celles que l’on trouve dans les villes de Hollande, Belgique, Suisse et Danemark. La « zone de rencontre » est entrée par décret dans le Code de la route en 2008. Elle donne la priorité sans restriction aux plus vulnérables, piéton et cycliste, en limitant la vitesse des véhicules à 20 km/h. Elle vise à la totale mixité entre tous les usagers : piétons, cyclistes, véhicules motorisés, transports en commun…

Ce dispositif pourra consister dans l’aménagement de vastes plateaux sans trottoirs, adaptés aux « déplacements doux », piétons comme cyclistes. On peut imaginer ce type d’aménagement boulevard Dalby, au centre de Sainte-Luce et dans les centres de quartiers, de Chantenay à Doulon.

50 nouveaux « double-sens » cyclables

Nouvelle modification (déjà en vigueur à Nantes, signalée par des panneaux spéciaux « sauf cycles ») dans la culture du tout-automobile : la possibilité pour un vélo de rouler « à contre-sens » dans un sens unique, dans les zones 30 km/h. Le cycliste peut s’attendre à croiser un automobiliste furibard et klaxonneur, l’invectivant pour ce qu’il pense être une infraction. Mais l’arrogance à quatre roues va devoir e rabattre car le partage est la règle. Cinquante nouveaux « double sens » vont être installés en dehors des zones 30 km/h.

Un feu prioritaire pour les sas vélos ?

Les « sas vélos » permettent aux cyclistes d’attendre le feu vert devant les voitures, dans un espace réservé de 3 à 5 mètres. Problème : le non-respect général de ces sas vélos, que beaucoup ignorent de bonne foi. Ils peuvent aussi être de redoutables pièges à deux-roues dès que le feu passe au vert. Alors, pourquoi pas un feu prioritaire imposant le respect des sas vélos ?

Dans certains cas (ici, avant le pont du Général-Audibert, près du centre hospitalier universitaire), les vélos peuvent continuer tout droit au feu rouge.

Auteur : Daniel MORVAN

Source : ouest-france.fr

Partager

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "A Nantes, les vélos tournent à droite au feu rouge"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
clapi-clapo
Invité

C’est bien mais il aurait été préférable qu’ils mettent des panneaux pour interdire formellement les traversées non conventionnelles des vélos aux étapes coercitives plutôt que de mettre des panneaux pour « permettre » ces « transgressions » alors que nous, cyclistes, nous nous octroyons ce droit de toute façon…

Le « tourne-à-droite » et le « tout droit » non prioritaires la règle, l’interdiction avec un panneau l’exception…

Michel51
Invité

Cette nouvelle réglementation est intéressante mais me fait un peu peur, il ne faudra pas que les cyclistes oublient qu’ils ne sont pas prioritaires et que les véhicules à quatre roues venant de gauche comme de droite et qui sont au vert vont débouler sans faire trop attention. Extrême prudence donc!

wpDiscuz

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air