Les belles retombées économiques du tourisme à vélo

Publié par 
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, Actualités, Société
Partager
Les belles retombées économiques du tourisme à vélo

Il y a encore quelques années, il semblait difficile de croire que le vélo effectuerait un si beau retour en force. Aujourd’hui pourtant, on constate que la pratique est en constante croissance. Ce mode transport à la fois sain, simple et économique séduit les masses. Il est même devenu, dans certaines régions, un acteur clé du développement touristique. La preuve…

Aujourd’hui, on peut désormais affirmer (si ce n’est réaffirmer) que le vélo est aussi bon pour la santé que pour l’économie. En effet, durant ces dernières années et grâce au vélo, plusieurs régions, départements et agglomérations ont pu profiter d’incroyables retombées économiques. Un fait qui confirme une fois de plus l’extraordinaire potentiel de ce mode de transport, pourtant si simple.

Une véritable aubaine pour La « Loire à vélo »

En ce qui concerne La Loire à Vélo, en 2015 et grâce à la petite reine, le parcours a pu générer près de 30 millions d’euros de retombées économiques. Les chiffres ont d’ailleurs été multipliés par deux en cinq ans. De quoi rendre fier le comité régional du tourisme qui avait misé de longue date sur cette offre touristique.

La Loire à vélo

Sur le parcours, le nombre de touristes à vélo n’a eu de cesse d’augmenter. En 2015, ils étaient 935 000 (23% de plus qu’il y a dix ans) à avoir enfourché leur bicyclette pour découvrir les richesses du patrimoine régional. Sachant qu’un excursionniste dépensait en moyenne 1,50 euro par jour contre 80 euro en moyenne pour un touriste – principalement en restauration et hébergement. Sur les nombreux km de l’itinéraire, ce fut donc une véritable aubaine pour tous les lieux traversés le long ou à proximité des rives du fleuve. Un apport considérable pour le développement de l’économie locale a ainsi pu être constaté dans de nombreux domaines.

L’essor de cette offre touristique a notamment permis à de nouvelles activités de voir le jour. Loueurs de vélo ou encore transporteurs de bagages ont fait leur apparition sur de nombreux tronçons du parcours. Tout ceci a, au final, permis à la région Centre Val de Loire de sortir un bilan plus que positif concernant l’apport économique engendré par le vélo.

Circuit de la Loire à Vélo

La satisfaction fut donc au rendez-vous pour cette initiative montée il y a 20 ans en partenariat avec la région Pays-de-la-Loire. Aucun regret de ce fait concernant les 50 millions investis par les collectivités territoriales (régions, départements, agglomérations). L’investissement rapporte et se poursuit d’ailleurs jusqu’à aujourd’hui. Pour augmenter davantage l’attrait touristique de l’itinéraire, l’entretien du parcours se fait en continu. L’aménagement de nouveaux tronçons est même envisagé.

Une motivation pour le futur

Vélo FrancetteDu côté de la vallée du Thouet, là aussi, le vélo a pu engendrer de belles retombées économiques. Selon Willy Aubineau, chef de projet de la Vélo Francette auprès de l’Agence de développement touristique des Deux-Sèvres, on a pu constater une belle hausse de la fréquentation grâce aux vélo et aux infrastructures aménagées pour. La Vélo Francette part d’Ouistreham pour rallier La Rochelle sur un parcours balisé de 600 km – dont une centaine en Vallée du Thouet entre Saumur et Parthenay.

Les retours ont été bons. Les touristes ont largement été attirés par la découverte du patrimoine et des paysages offerts. En gros, grâce au vélo, la vallée a pu voir ses taux de réservation dans les chambres d‘hôtes et campings augmentés. La petite reine a su apporter son lot de bonnes choses à la région et notamment à son économie.

En terme de chiffre, Willy Aubineau est d’ailleurs des plus positifs. Selon lui, le vélo représenterait près de 5 milliards d’euros en retombées financières pour le pays. Des chiffres des plus motivants pour envisager sereinement l’avenir.

Pour le Syndicat mixte de la vallée du Thouet (SMVT), fortement impliqué dans le tourisme en vélo, l’heure est au développement des activités sur le circuit de la Vélo Francette. On se prépare et on agit d’ores et déjà pour attirer et accueillir les futurs touristes. Pour les recevoir dans les meilleures conditions, le SMVT – en partenariat avec l’Agence de développement touristique des Deux-Sèvres – a déjà étendu un label appelé « Accueil Vélo« . Tout le long de l’itinéraire, à travers la vallée du Thouet, une trentaine de prestataires adhérents seront prêts à accueillir les cyclotouristes avec un service d’accueil et des services toujours plus adaptés aux exigences de ces derniers.

Le tourisme à vélo dans la vallée du Thouet

Au final, on espère donc que les années à venir soient aussi productives que celles passées. Avec le vélo les possibilités sont nombreuses, tout comme les bénéfices.

Partager

Poster un Commentaire

57 Commentaires sur "Les belles retombées économiques du tourisme à vélo"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Gilles Alzin
Invité
super parcours , j’ai fais Orléans/ Tours en cyclocamping avec mon fils de 7ans . L’accueil dans les camping est super et pas cher. Dommage que le retour en train fut un véritable calvaire . le train accueille les vélos , mais pas plus de 4 part train . autant dire qu’avec les bagages c’est presque mission impossible . Je ne parle pas des acces aux quais. je remercie les voyageurs de m’avoir aidé à pousser les vélos sur les rampes d’accès. Mais ce n’est rien car nous avons pris un réel plaisir à faire les bords de loire .… Read more »
Damien Gellé
Invité

Le vélo n’est pas bon que pour la santé …

Jean-Michel Rochard
Invité

Plus de 200 km à parcourir en Anjou… http://www.anjou-tourisme.com/preparez-votre-sejour/itineraires-velo #Jaimelanjou à vélo 😉

Jean-Michel Rochard
Invité

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air