Le vélo en hiver: assurer sa conduite

Publié par Cédric Attali, le  3 décembre 2012
Le vélo en hiver: assurer sa conduite

Nous arrivons au terme de notre série de conseils pour bien pratiquer le vélo en hiver. Après s’être habillé, puis avoir équipé le vélo et s’être préoccupé de sa sécurité, nous allons voir comment avoir une bonne conduite à vélo pour ne pas prendre de risques sur la route pendant l’hiver qui arrive de plus en plus vite et de plus en plus froid.

Dans un premier temps, la vitesse doit être réduite en hiver pour pouvoir anticiper correctement les pièges de la route comme les feuilles ou les plaques de verglas. L’allure sera donc plus constante qu’à l’accoutumée et vous aurez moins de changement de vitesse.

Les changements de direction doivent s’appréhender en douceur, et il est même possible de mettre un pied à terre pour assurer un virage délicat ou particulièrement enneigé. Pour tourner, il vaut mieux utiliser le guidon plutôt que de se pencher et de risquer le dérapage.

faire du vélo ou vtt sous la neigeLe freinage à vélo sur surface glissante fonctionne comme en voiture, mieux vaut éviter de serrer les poignées de freins, là aussi la douceur doit être de mise. En cas de freinage d’urgence, il est conseillé de mettre un pied à terre (talon en premier) pour garder son équilibre et la possibilité de dés-enfourcher si besoin est.

Quand la chaussée est enneigée, les bords de la route et les bandes cyclables sont régulièrement recouverts de neige et l’espace pour les cyclistes est donc réduit, ce qui n’empêche aucunement les automobilistes de dépasser. Pour lutter contre cela et donner du volume à votre monture, vous pouvez vous munir d’un écarteur de danger, il permettra d’être plus imposant , plus visibles grâce à ses catadioptres et donc plus sereins sur les routes.

C’est ainsi que prend fin  notre chapitre sur le vélo en hiver, nous espérons que cela vous a été utile et n’hésitez pas à nous partager vos conseils et astuces personnels.

3 comments

  1. MARTIN Jérôme

    Le vélo en hiver sous la neige, c’est pète bonbon !!!

    Il faudrait des pneus cloutés, comme pour les voitures.

    En plus, les pneus, c’est facile à changer sur un vélo, donc le prix serait moindre (que sur une voiture).

  2. Pour répondre à Jérôme, il existe déjà des pneus cloutés pour vélo. Les Schwalbe Marathon Winter, par exemple. Ils sont particulièrement utiles quand il y a du verglas, ce qui (dans mon expérience de cycliste québécois) n’est pas si fréquent qu’on pourrait le croire. http://www.google.ca/imgres?imgurl=http://www.bicycletires.com/imagesLarge/scoi82-1.jpg&imgrefurl=http://www.bicycletires.com/pscoi8/schwalbe_marathon_winter_studded_tire_700_x_35/pp.htm&h=800&w=1200&sz=152&tbnid=LOPvdJHIzJafyM:&tbnh=75&tbnw=112&zoom=1&usg=__ppq6n0SkoT7bTkXHryAt8yhg_NQ=&docid=kUmgtss8RIq_SM&sa=X&ei=suNKUvKkNLK54AOumIDACQ&sqi=2&ved=0CH8Q9QEwBw

  3. paul

    Les Marathon winter, j’en ai.
    ça fonctionne bien et ça s’use pas trop (3000km avec l’année dernière) et ils ne sont pas vraiment usés.
    C’est pas miraculeux mais ça m’a sauvé 2x la mise quand même, et même sur les feuilles mortes ça rassure.

    Par contre ça coute un bras (plus ou moins 50€ le pneu) et ils sont chiants comme la mort à installer à cause des tringles rigides.

    Donc faut vraiment en avoir besoin pour en mettre, moi je fait tout à vélo (j’ai pas de voiture).
    Après faut s’habituer au bruit, mais ça…

Laisser un commentaire

Catégories

Archives