4 projets pour une meilleur mobilité urbaine grâce au vélo

Publié le par & catégorisé dans Eco-mobilité, Ecologie et santé, Environnement.

Mobilité urbaine

La mobilité au sein des villes est diverse et variée. Plusieurs styles, plusieurs moyens de locomotions mais toujours un éternel leader: la voiture. Mais peu à peu, les mobilités dites « durables » s’imposent, se réinventent et enrichissent notre façon de voir les déplacements urbains. Dans cette articles, nous allons vous faire découvrir 4 projets qui misent sur le vélo pour l’avenir de leur politique de transport.

Le vélo en libre service dans le rêve américain

Les vélos Cititbike de NYCLe vélo est séduisant et touche un public de plus plus nombreux grâce à sa fiabilité, sa simplicité et son faible coût. Les États-Unis l’ont bien compris et c’est pour cela que dans 17 villes du pays des projets d’installation de vélo en libre service ont germé, comme Washington, Denver ou Boston. Dans cette liste se trouve également la première ville des USA : New York. « The Big Apple » développe depuis juillet 2012 Citibike qui sera mis en place au printemps 2013. Citibike n’est pas inspiré des pionniers européens en la matière mais de son voisin canadien qui propose le Bixi dans la ville de Montréal. L’étendu des villes américaines est souvent un freins pour la pratique du vélo mais les politiques urbaines changent pour intégrer efficacement le vélo au sein des cités.

Le libre service se propage également en Suisse

Vélo en libre service suisseLe Vélib’ et autres vélos en libre-service font des émules partout dans le monde et c’est à Neuchâtel qu’un projet à été lancé en test dès le mois d’octobre. Les vélos sont munis d’antivols électroniques repérés par la borne centrale. Les Neuchâtelois peuvent louer les 6 vélos en test 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Cette innovation montre l’intérêt que porte les villes pour les réseaux de vélos en libre-service au sein des zones urbaines ; la demande augmente pour un moyen de transport peu coûteux et bien souvent plus pratique que l’automobile en ville.

Belfort fait 2 pas vers les mobilités durables

Réseau de transport BelfortOptymo, le réseau de transport de Territoire de Belfort, a choisi d’avancer vers une mobilité urbaine durable en lançant de nouveaux projets. D’un côté, a ville crée un service d’auto-partage, c’est-à-dire que Belfort va mettre à disposition des Belfortains des voitures ce qui va permettre de désengorger la ville et de réduire la pollution. La commune franc-comtoise va également se munir d’un système de vélos en libre service dont une première phase d’essai sera mise en place dans 5 mois.

Toulouse subventionne le vélo électrique

Vélo electrique à Toulousevélo électrique donne tous les avantages du vélo et retire même les désagréments liés aux montées et à la fatigue. Mais leurs coûts élevés freinent régulièrement l’achat de ces véhicules. La ville rose a donc décidé de mettre en place des subventions pour l’achat d’un tel engin; cette subvention prendra en charge 25% du prix du VAE jusqu’à un montant de 250 €. Mais la ville limite son offre car le budget alloué pour 2012 et de 50000€ soit environs 200 vélos mais le budget de 2013 devrait atteindre les 400000 € pour le bonheur des toulousains.

Ces initiatives montrent que les politiques urbaines sont entrain de modifier la mobilité au sein des villes et on peut espérer que si cela continue les embouteillages et la pollutions soient de lointains souvenirs.

Source: mobilité-durable.org

Partagez!

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,