VAE : quelques conseils pour choisir un vélo à assistance électrique

Publié par Emilie, le  29 décembre 2016
VAE : quelques conseils pour choisir un vélo à assistance électrique

Pour bien choisir un VAE, les critères à prendre en compte sont différents de ceux que l’on considère pour le choix d’un vélo classique. Ils sont plutôt liés au kit moteur, à la sécurité, au confort d’usage et au prix du vélo. Voici quelques conseils pour vous aider dans le choix de votre vélo électrique.

Opter pour un bon kit moteur :

Les marques fiables

Avant de choisir un VAE, il convient de faire attention au choix de son kit moteur. Il faut tout d’abord privilégier les marques qui proposent des moteurs performants, par exemple : Bosch, Yamaha ou Panasonic. Elles sont reconnues pour leur expérience dans le domaine, leurs produits de qualité et leur service après-vente compétent.

Les grandes marques pour les moteurs de VAE

Les Kits sous le pédalier

Kit moteur d'un vélo électrique installé sous le pédalierIl faut ensuite opter pour des vélos avec un kit moteur situé sous le pédalier. Cet emplacement permet d’optimiser les performances du moteur avec notamment une puissance au démarrage plus importante. Contrairement aux moteurs situés dans les moyeux, ils évitent la sensation d’être tiré (moteur dans le moyeu avant) ou poussé (moteur dans le moyeu arrière). Ils se montrent également plus pratiques lorsqu’il faut procéder au remplacement d’un pneu en cas de crevaison.

L’option « Easy Start »

En choisissant son Kit moteur, il est recommandé d’opter pour les marques qui proposent l’option « Easy Start ». Elle permet à l’assistance électrique du VAE de démarrer sans pédaler. Un petit plus très appréciable, surtout lorsqu’il faut pousser son vélo et qu’il est lourdement chargé.

Un moteur et une batterie puissants :

Moteur et batterie de VAELa puissance est utile lorsqu’il faut transporter de lourdes charges ou franchir des côtes. Dans la pratique, une puissance de 36 volts et 9 Ah peut largement suffire. Un moteur puissant est également à associer à une batterie performante. Les modèles qui font appel à la technologie Lithium-ion sont recommandés. Ils offrent une autonomie plus élevée et sont appréciés pour leur durée de vie plus longue.

Un modèle amovible est recommandé pour la batterie afin de la retirer, la transporter et la recharger plus aisément. On peut ainsi la préserver des risques de vols, sans oublier de la protéger des caprices du temps (pluie, chaleur ou froid).

Penser au poids

Tout va dépendre de l’utilisation faite du cycle. Le poids du vélo électrique est une caractéristique à prendre en compte mais elle n’est toutefois pas déterminante. En effet si un deux-roues motorisé est lourd, cela ne signifie pas forcément qu’il faudra fournir plus d’effort au pédalage puisque la batterie offrira plus de puissance. Il faut par ailleurs souligner que depuis quelques temps, le poids d’un vélo électrique a été nettement réduit. Aujourd’hui, le poids moyen est situé autour des 20 kilos. Il peut atteindre jusqu’à 30 kilos pour une VAE très lourd. Cela prend en compte le cadre selon le matériau utilisé (titane, fibre de carbone, acier, …), le poids du moteur et celui de la batterie.

Il est conseillé de vérifier que les charges du moteur et de la batterie soient bien réparties sur tout le vélo, et pas qu’ils soient tous les deux à l’arrière par exemple, pour éviter la sensation de lourdeur. Pour ceux qui cherchent à réduire la charge, il est possible d’ôter des équipements comme le porte-bagages ou d’opter pour une batterie plus légère (mais peut être moins performante alors). Il faut sinon choisir un vélo plus petit ou pliant.

Opter pour un VAE sécuritaire :

Pour la sécurité de l’usager, il faut équiper son vélo électrique des accessoires nécessaires et/ou obligatoires. Parmi eux :

Un système de freinage efficace

Freins hydrauliquesL’idéal est de choisir un modèle équipé de freins hydrauliques ou à disque. Ces systèmes de freinage se montrent plus efficaces. Ils s’avèrent aussi plus faciles à entretenir car ils s’usent beaucoup moins vite.

 

Un bon éclairage à LED

Feu de vélo avec LEDLe choix de l’éclairage du vélo est également important. Les éclairages à LEDS sont  recommandés. Ils sont plus puissants, économiques et peuvent être alimentés soit par une dynamo moyeu soit par des piles. Vous pouvez également choisir des feux de vélo à alimenter directement sur la batterie du vélo électrique.

Des pneus résistants à la crevaison

Pneus Michelin pour vélos électriquesAvec un VAE, on peut atteindre une vitesse bien plus élevée qu’à avec un vélo classique. Il en résulte que les pneus s’usent beaucoup plus vite. Il convient de choisir un vélo équipé de pneumatiques d’excellente qualité. Des pneus spécialement conçus pour les VAE comme les Energy City de Michelin sont recommandés car résistants aux crevaisons.

 

Un système de stabilisation à l’arrêt et un cadre robuste

Béquille double pour lourdes chargesPour éviter que le vélo ne tombe une fois à l’arrêt, il est important de choisir une béquille résistante. Une béquille double est le meilleur choix pour bien le stabiliser. Elle est plus robuste et peut supporter d’importantes charges en plus du poids du vélo. Un cadre résistant est également de rigueur pour pouvoir supporter les courses, le siège enfants ou les sacoches.

 

Côté confort du vélo électrique

Selle Royal, selle confortablePour profiter d’un bon niveau de confort sur un VAE, le choix des suspensions, de la selle et du type de cadre sont des plus importants. Des suspensions télescopiques, dans la fourche sont conseillées. On peut également y associer une suspension de selle pour amortir les chocs et les vibrations.

Pour la selle, nous conseillons un vélo équipé d’une selle de la marque Selle Royal. En plus d’être esthétique, ce modèle fait preuve d’un excellent niveau de confort. Pour ce qui est du cadre, un vélo avec un cadre en « col de cygne » permet de l’enfourcher ou d’en descendre plus aisément.

Le rapport qualité / prix

Les prix de vélos électriquesActuellement, les prix d’un VAE urbain varient entre 1000 et 3000 euros. On peut acquérir un VAE d’entrée de gamme pour moins de 1000 euros. Un vélo moyen de gamme peut se négocier entre 1000 et 2000 euros. Comptez entre 2000 et 3000 euros pour un vélo bien équipé. Et plus de 3000 euros pour un VAE avec tout l’équipement nécessaire ou de type pliable ou cargo. Avant d’acheter un VAE, il est recommandé d’identifier clairement ses besoins.

Il convient également de choisir les modèles les plus faciles à entretenir. De préférence, il faut éviter les VAE bas de gamme ou les marques peu connues. Avec ce type de vélo, l’entretien peut vite devenir compliqué voir plus coûteux. Il peut même en résulter des frais d’entretien ou de réparation qui deviennent au final supérieur à l’achat d’un produit de qualité supérieur.

L’idéal est dans ce cas de choisir un VAE de milieu de gamme. Les modèles des constructeurs Français sont à privilégier. Ils ont en général un très bon rapport qualité/prix. Ils sont notamment plus fiables comparés aux marques asiatiques et plus abordables que les modèles allemands ou néerlandais.


Source : FUB

Laisser un commentaire

Catégories

Archives