L’équipement indispensable pour le vélotaffeur

Publié par Virginie, le  10 octobre 2016
L’équipement indispensable pour le vélotaffeur

Le vélotaf est un usage particulier de la bicyclette, bien différent de la promenade, de la randonnée ou de la course : il s’agit d’un trajet quotidien, avec un itinéraire fixe mais des conditions qui peuvent varier. En outre, il s’agit d’un déplacement qu’on ne peut pas se permettre d’annuler pour rentrer chez soi en cas de problème mineur !

Le vélotaffeur doit s’équiper en fonction de ces contraintes, voici donc un petit tour d’horizon du matériel indispensable…

Le vélo

S’il est nécessaire de disposer d’un vélo, à soi ou loué en libre service, ce qui est parfois moins évident, c’est que celui-ci doit être en bon état, il en va de la sécurité du cycliste ! Pour cela, les points essentiels à vérifier sont :

  • les freins, qui doivent être correctement réglés, et dont les patins doivent être changés lorsqu’ils arrivent en fin d’usure ;
  • la transmission, en particulier la chaîne, qui doit être régulièrement lubrifiée ;
  • les pneus, qui doivent être correctement gonflés et changés lorsqu’ils arrivent en fin d’usure.

Outre ces points principaux, le vélo doit également être intégralement révisé au moins une fois par an.

La sécurité

velotafÀ vélo, la carosserie, c’est vous ! Il faut donc s’équiper convenablement pour réduire les risques d’accident et pour réduire les risques de blessure en cas d’accident, avec notamment :

  • des réflecteurs ou catadioptres : blanc à l’avant, rouge à l’arrière (souvent intégrés aux feux), orange sur chaque roue (ceux-là sont sujets à un encrassement assez rapide et doivent donc être nettoyés régulièrement) ;
  • un éclairage vélo approprié : les feux, blanc à l’avant et rouge à l’arrière, sont obligatoires et indispensables pour circuler de nuit, un cycliste non éclairé étant pratiquement invisible par les automobilistes ;
  • un gilet jaune, obligatoire pour circuler de nuit hors agglomération, et recommandé dans tous les cas ;
  • un casque, non obligatoire mais généralement recommandé ;
  • une sonnette en état de marche, placée de façon à être utilisable rapidement et instinctivement !

Cet équipement peut être complété avec d’autres éléments, tels que des écarteurs de danger ou des lumières ou réflecteurs de roue.

Les vêtements

sur-chaussures-leggits-impermeables-velo-noir-Pour se déplacer à vélo toute l’année, il faut parfois affronter… la pluie et le froid. Pas de problème, avec des vêtements appropriés, ce ne sera pas si pénible.

Pour la pluie, on peut opter pour :

  • une veste et un pantalon imperméables pour une protection optimale, éventuellement respirants ;
  • ou encore pour une cape conçue pour le vélo (avec notamment des attaches pour les mains pour éviter qu’elle ne remonte avec le vent), qu’on assortira de guêtres hautes pour protéger ses mollets des éclaboussures ;

Pour le froid, les accessoires sont tout à fait habituels (gants, écharpe, bonnet ou cagoule) mais doivent être spécialement adaptés au vélo :

  • les gants doivent être adaptés à la température, bien chauds au cœur de l’hiver mais plus fins en mi-saison, pour éviter de transpirer ; ils ne doivent en outre pas être trop larges pour ne pas gêner l’usage des leviers de frein et de dérailleur ;
    pour les plus frileux et pour un maximum de confort, on peut également opter pour des manchons à adapter sur les poignées du guidon ;
  • les écharpes longues peuvent être gênantes avec le vent, et on pourra donc leur préférer des cache-cous ;
  • on peut choisir une cagoule qui pourra être portée sous un casque.

Enfin, si votre vélo ne dispose pas d’un carter, pour éviter de le salir de ou l’abîmer avec la chaîne, vous pouvez l’attacher avec des pinces ou brassards.

Les bagages

Pour aller au travail, vous n’avez sans doute pas autant de matériel que pour partir en randonnée. Mais il faut tout de même pouvoir transporter à vélo votre nécessaire pour la journée : ordinateur, stylo, carnet, téléphone, gamelle, etc. Vous devrez donc vous équiper de :

  • un sac à dos : c’est le plus simple, mais pas forcément le plus approprié, parce que cela bloque l’aération du dos, qui finit rapidement mouillé de transpiration… ;
  • un porte-bagages, qui permettra justement de transporter votre sac autrement que sur le dos.
  • Pour optimiser votre usage quotidien, vous pouvez opter pour une sacoche amovible, qui pourra être fixée sur le porte-bagages, et détachée pour être utilisée comme besace ou comme sac à dos. Pour faire des courses en rentrant chez vous, vous pouvez également installer un panier fixe ou amovible.

Les réparations

En utilisant quotidiennement sa bicyclette, il faut s’attendre à devoir faire face à quelques ennuis de temps en temps, et donc être prêt à pouvoir effectuer les réparations les plus courantes, en s’équipant des outils et pièces de rechange indispensables :

  • un outil compact multifonctions, qui permettra de visser, dévisser, et éventuellement démonter les pneus ;
  • un kit de réparation de crevaisons avec des rustines ;
  • une chambre à air de rechange ;
  • une pompe à main compacte (il est utile de disposer également d’une pompe sur pied chez soi) ;
  • une paire de gants jetables en latex ou en vinyle pour ne pas se salir les mains en effectuant une réparation sur le trajet !

kit-reparation-chambre-air-et-outils-velo-dans-sacoche-de-selle_full

Cette liste peut être adaptée, par exemple avec une bombe qui pourra remplacer la pompe ou le kit de rustines. Les pompes compactes sont souvent fournies avec un support qui permet de les fixes sur le cadre, quant aux autres outils, ils pourront être rangés dans une petite sacoche fixée sous la selle ou sur le cadre.

Tanguy Ortolo

37 comments

  1. xavier

    bonjour
    des pneus avec bandes réfléchissantes peuvent ils remplacer les catadioptres.?

    rien sur cela dans le code mais les revendeurs disent que oui !

    1. Virginie Tigrine

      Bonjour,
      Non de tels pneus ne remplacent pas les catadioptres ; ce n’est d’ailleurs pas indiqué dans le Code.
      Cordialement.

  2. Elessar

    @xavier, les vendeurs de vélo prétendent en effet souvent que les bandes réfléchissantes peuvent remplacer les catadioptres, mais c’est faux. L’article R313-19.III du Code de la route est très clair, il des catadioptres oranges. Le nombre n’est pas précisé, mais c’est au pluriel, donc on peut en déduire qu’il en faut au moins deux. Les bandes sur les pneus sont certes rétro-réfléchissantes, mais elles ne sont pas oranges, et ne peuvent donc pas suffire à remplir cette obligation.

    Les bandes réfléchissantes sur sont par ailleurs beaucoup plus exposées à la saleté, et difficiles à nettoyer. En pratique, après quelques mois, elles deviennent invisibles, aussi noires que le reste du pneu.

    Je n’ai pas la référence légale en tête, mais il me semble qu’il est interdit de vendre un vélo sans l’équipement de sécurité obligatoire. Les vélocistes qui s’amusent à économiser des clopinettes en ne fournissant pas les catadioptres pourraient donc tout à fait être punis ; quant aux clients, ils sont en droits d’exiger qu’on leur fournisse cet équipement.

  3. Alex

    Super article, concernant les pantalons pour vélotaffeur je vous conseille de faire un tour sur le site de la marque alicewithalex – ils ont les pantalons parfaits pour nous autres !

Laisser un commentaire

Catégories

Archives