Les conseils indispensables pour un parking vélo pratique et sécurisé

Publié par Dera, le  26 septembre 2016
Les conseils indispensables pour un parking vélo pratique et sécurisé

Aujourd’hui, on sait que le vol peut être un obstacle au développement de la pratique du vélo. Pour ne pas entraver ce développement, il est donc primordial que les cyclistes puissent disposer d’un garage sécurisé, que ce soit à leur domicile ou sur leur lieu de travail. Voici justement quelques conseils pratiques pour l’aménagement de ces places de stationnement.

Offrir de meilleures possibilités de stationnement aux cyclistes est un moyen au final de développer la pratique du vélo. De quoi pour réduire par la même occasion l’usage de la voiture particulière et contribuer à la baisse globale des besoins en stationnement automobile…

Conseil n°1 : Faciliter l’accès au stationnement pour vélos

Il faut savoir qu’un garage à vélos doit être aménagé à un emplacement facile d’accès, que ce soit depuis la voie publique ou depuis les bâtiments desservis. Il doit également permettre l’accès des personnes à mobilités réduites. Il est donc conseillé de placer le garage à vélo à moins de 50 m d’une entrée piétonne, notamment si le garage est situé à l’extérieur du bâtiment qu’il dessert. Son positionnement par rapport à l’ensemble bâti doit aussi être choisi de manière à limiter au nombre maximal de 3 portes à franchir pour accéder au garage avec son vélo.

Conseil n°2 : Assurer une bonne circulation des usagers

Le parking vélos doit aussi permettre une bonne circulation du cycliste et de sa monture entre la voie publique et chaque place de stationnement, et cela pour n’importe quel cycle : deux-roues classiques,  vélos à assistance électrique, avec accessoires… Il est d’ailleurs recommandé de prévoir des places et un espace suffisant pour le stationnement et la circulation des triporteurs ou cargos par exemple.

Lors de la conception du garage, il faut également penser à offrir de bonnes conditions de cheminement à pied de l’usager qui pousse son vélo à la main. Idéalement, une largeur de 1.20 m sur une hauteur de 2 m. Pour les portes, il est conseillé de privilégier une largeur minimale de 0.90m.

mesures-pour-un-local-velos

Conseil n°3 : Prévoir des rampes et des ressauts

Si le parking vélos est situé au sous-sol ou au 1er étage et que vous devez traiter avec une dénivellation, il est recommandé d’aménager un plan incliné de pente égale ou inférieure à 12% afin de faciliter le cheminement d’un usager et de son vélo. Pour une pente dont la longueur est supérieure à 2m, la longueur du cheminement (libre de tout obstacle) doit être d’au moins 1.40m

L’existence de ressauts, à savoir des petites accentuations d’une pente, doit être exceptionnelle. Il est par ailleurs intéressant de savoir qu’un ressaut d’une hauteur supérieure à 2 cm (y compris au passage des portes) doit être considéré comme une dénivellation.  La hauteur maximale peut toutefois être portée à 8 cm si le ressaut comporte sur toute sa hauteur une pente ne dépassant pas les 33%.

Conseil n°4 : Bien équiper le garage et ses emplacements

Lors de la réalisation d’un stationnement vélo, celui-ci doit être adapté à tous les profils d’usagers. En d’autres termes, il doit être adapté à la morphologie, l’âge et aux conditions physiques de ces derniers. Il faut notamment que le garage puisse permettre à tous d’y amener leur vélo, pour le stationner, le ranger, le tout sans avoir à le porter.

parking-veloPar ailleurs, la loi impose pour les bâtiments d’habitation neufs qu’un stationnement vélo comprenne des systèmes d’attache fiables et pratiques. Un mobilier adapté doit de ce fait être mis en place pour permettre de correctement stabiliser le vélo. Cela va aussi assurer la sécurité du vélo en l’attachant à un point fixe solidaire du bâtiment par le cadre ou les roues. Il est ainsi recommandé d’avoir recours à des arceaux, de type U inversés de préférence et d’une longueur comprise entre 65 cm et 1 m pour une hauteur de 80 cm.

Pour ce qui est des dispositifs qui ne laissent pas les vélos au niveau du sol, pour être fonctionnels, ceux-ci doivent pouvoir être actionnés sans demander trop d’effort. Il es recommandé de ne pas dépasser une force supérieure à 100N, soit une force permettant de soulever une charge de 10 kgs. Il faut par ailleurs penser, en plus des places, à des dispositifs fixes pour attacher cycles à trois roues ou encore remorques. Privilégiez une hauteur entre 0.30 m et 1 m du sol.

Conseil n°5 : Mettre en place un bon éclairagestationnement-velos

Un stationnement vélo doit être convenablement éclairé. Pour cela, il est préconisé d’y installer un éclairage en plus de la lumière naturelle. De quoi assurer un éclairage suffisant à savoir au moins 100 lux en tout point du garage.

Pour un côté toujours plus pratique, il est aussi possible d’intégrer au stationnement des bornes d’alimentation électrique qui pourront bien servir à la recharge des vélos électriques, accessoire de plus en plus tendance chez les cyclistes urbains.

Conseil n°6 : Prévoir de bonnes dimensions de l’espace

Un bon garage à vélo se doit par ailleurs d’être correctement agencé. Ici, le but est de permettre un rangement ordonné et surtout ergonomique des vélos. Plusieurs organisations sont possibles comme le rangement perpendiculaire dit « en bataille », en épi ou bien les uns derrière les autres dit « longitudinal ». Le Ministère de l’Ecologie préconise les mesures suivantes :

parking-velo-allees

A noter également pour une disposition classique des cycles, l’entraxe entre 2 vélos disposés côte à côte doit être d’au moins 60 cm. Pour plus de praticité, il est toutefois recommandé de porter cette distance à 65 cm. Effectivement, les vélos de ville peuvent avoir un guidon plus large. Pour la distance entre l’axe de chaque vélo et un obstacle latéral (mur, poteau, garde-corps…), une distance de 30 cm au moins est enfin recommandée.

parking-velo-amenagement

Conseil n°7 : Les bonnes dimensions pour un seul vélo

En outre, si à la maison vous songez à aménager un garage pour votre unique vélo, et comme toujours, mieux vaut un endroit fonctionnel. Pour cela, prévoyez un espace d’une profondeur de 2 mètres. La distance entre les deux murs devant alors respecter un minimum de 90 cm.

Si vous disposez d’un tricycle, les dimensions suivantes sont recommandées pour chaque emplacement afin d’être opérationnel :
-Si plusieurs emplacement sont prévus côte à côte et sans séparateurs : une longueur de 2.50 m et une largeur de 1 m sont conseillés.
-Si un seul emplacement est prévu? la longueur idéale est de 2.50 m pour une largeur de 1.20 m.

ranger-un-seul-velo

Conseil n°8 : Penser un nombre suffisant de places

Un bon garage à vélos doit contenir un nombre de places suffisant pour tous ses usagers. Pour définir cela, il faut ainsi tenir compte de la vocation de l’immeuble. En ce qui concerne les bâtiments d’habitation, une superficie de 0.75 m² pour les logements jusqu’à 2 pièces principales est préconisée pour l’espace réservé au stationnement pour vélos. 1.5 m² pour les logements d’une superficie minimale de 3 m². Quoi qu’il en soit, le nombre de stationnement est calculé pour l’habitat en fonction de la prévision du nombre moyen de vélos à disposition des résidents à terme. Comptez en règle générale 1 vélo pour 1 place de stationnement.

Pour le cas des autres bâtiments, le nombre de place pour les vélos est calculé en fonction de l’importance de l’usage du vélo pour se rendre sur le site en question. Le nombre de places est déterminé en multipliant le nombre d’emplois ou de personnes présentes au quotidien sur le site par la part modale vélo ciblée et un coefficient de foisonnement (c’est-à-dire que les utilisateurs ne sont pas tous présents en même temps). Par exemple, pour une part modale de 15%, un immeuble de bureaux comptant 200 employés comporte 30 cyclistes. En comptant un coefficient de foisonnement de 80%, les besoins en places de stationnement seront donc de 24 places pour les vélos ordinaires plus un emplacement pour les cycles à 3 roues ou remorque.

Vous en savez désormais un peu plus sur les principales choses à savoir pour l’aménagement de places de stationnement vélo. N’oubliez pas que même dans des parkings fermés, les vélos doivent être sécurisés à l’aide d’antivols.

Sources :

43 comments

  1. Thierry DELVAUX

    Les dessins reproduits aux conseils n° 2, 6 et 7 ont été réalisés pour le compte du Ministère du développement durable par la société SARECO : http://www.sareco.fr

Laisser un commentaire

Catégories

Archives