Développement durable : Hop Cube face aux données environnementales

Publié par Virginie, le  24 juin 2016
Développement durable : Hop Cube face aux données environnementales

Intégrée dans le domaine du développement durable, Hop-Cub collecte et analyse des données environnementales à travers des plateformes en ligne. La société a accepté de répondre à quelques questions…

Au coeur de l’information environnementale

Hop Cube, c’est quoi exactement ?

Hop-Cube est un éditeur de logiciels spécialisé dans le développement durable. Concrètement, nous concevons des plateformes web collaboratives pour collecter, centraliser, et analyser les données environnementales avant d’établir, toujours via la plateforme, des reportings complets. Notre objectif : rendre l’information environnementale intelligible et surtout, exploitable. Elle doit soutenir la démarche économique de nos clients. Nous sommes basés à Paris, dans le 18e arrondissement, dans une pépinière d’entreprises et start-ups innovantes.

??????????

Pourquoi avoir choisi le domaine environnemental ?

Notre président, Thomas Albisser est ingénieur informatique. Diplômé de l’EFFREI, il a co-fondé Hop-Cube en 2009 sur un constat : la sous-exploitation des outils informatiques et du numérique en général dans le domaine du développement durable. Convaincu par ailleurs qu’une bonne exploitation des données soutiendra la démarche environnementale des entreprises et pouvoirs publics, il met son expertise métier au service de la lutte contre le réchauffement climatique.

Parlez-nous des actions que vous avez développées ?

Notre technologie s’applique à de nombreux domaines d’activités. Nous aidons les fabricants et distributeurs à publier à grande échelle, les notes environnementales des biens de consommations qu’ils fabriquent et/ou commercialisent Nous accompagnons les organisations qui souhaitent automatiser leur bilan carbone ou leur rapport RSE. Nous fournissons aux acteurs du bâtiment et de la construction une solution sur laquelle ils s’appuient pour maîtriser l’impact de leurs chantiers et parcs immobiliers sur l’environnement. Nous proposons également un dispositif clés en mains pour accompagner entreprises et collectivités qui souhaitent amorcer une politique mobilité durable et créer du lien entre leurs collaborateurs : le défi mobilité.

Le challenge vélo pour renforcer les liens

Pouvez-vous nous en dire plus justement sur ce défi de mobilité en entreprises ? Comment cela se concrétise ?

En 2015, nous avons lancé, pour répondre à la demande du groupe Covéa, la plateforme défi mobilité durable, à destination des entreprises et collectivités qui souhaitent sensibiliser leurs collaborateurs aux enjeux de la mobilité durable. Le fonctionnement est très simple : l’entreprise participante définit le périmètre du défi mobilité qu’elle souhaite lancer à ses salariés. Par exemple, réaliser l’équivalent du tour de France à pied ou à vélo, parcourir en co-covoiturage, autant de kilomètres que les coureurs du Vendée Globe, etc. Les collaborateurs (sur la base du volontariat) s’inscrivent ensuite au défi puis renseignent chaque jour, la distance qu’ils ont parcouru en utilisant des modes de transports alternatifs à la voiture individuelle.

Ils ont ensuite accès à leur performance à titre individuel mais également collectif ! Nous constituons en effet des équipes, de façon aléatoire, pour renforcer les liens entre les participants. Le défi se concrétise sous la forme d’une plateforme web personnalisable aux couleurs de l’entreprise et d’une application mobile. Ces deux outils comptabilisent les efforts réalisés pendant toute la durée du challenge : kilomètres parcourus, CO2 économisés, calories dépensées, etc.

Performance individuelle © Hop-Cube

Quels sont les retours de la part des participants ?

En septembre 2015, le groupe Covéa (MAAF, GMF, MMA) a lancé un challenge mobilité. Son objectif : mobiliser ses 22 000 collaborateurs autour d’un défi citoyen à l’occasion de la semaine de la mobilité et de la COP21. Le challenge est un succès. Plus de 236 700 km parcourus à pied et à vélo en 3 mois, 6 fois le tour de la Terre ! 60 139 kg de CO2 économisés. Les 12 équipes formées aléatoirement ont parcourus chacune en moyenne 20 000 km et 20 000 € reversés au bénéfice de l’association WIMOOV.

Et pour la responsable développement durable du groupe Covéa, le challenge a également permis de créer et de renforcer les liens entre collaborateurs qui ont beaucoup échangé sur le réseau social de l’entreprise.

9 comments

Laisser un commentaire

Catégories

Archives