SOFIA : il teste les transports (vélo en libre service, bus, …)

Publié par Virginie, le  30 mars 2016
SOFIA : il teste les transports (vélo en libre service, bus, …)

Christian Veillon a un métier un peu particulier. Grâce à SOFIA ou « Si On Faisait l’Itinéraire Autrement ? », il se met à la place de l’usager et teste les moyens de transports des collectivités : tram, bus, et même vélos en libre service !

Tester l’offre de transports

Nouveau panneau C13d (2011)Faire son déplacement autrement qu’en voiture, c’est possible… On n’arrête pas de vous le dire ! Mais devant l’offre qui s’est multipliée ces dernières années (TER, cars à 2 euros, tram, vélos en libre-service), il y a de quoi rester un peu pantois… C’est pourquoi grâce à SOFIA (Si On Faisait l’Itinéraire Autrement ?), Christian Veillon, depuis six ans et sous le statut de travailleur indépendant, propose aux collectivités territoriales de tester leur offre de transport : tout type d’infrastructure ou de réseau de transport public (réseau de cars, vélos en libre-service, pistes cyclables, tram…).

« Partant du principe que l’acheteur élu est assez peu souvent un utilisateur, je me suis dit qu’il serait bon de proposer ce service aux représentants des villes, départements, régions » explique-t-il. Un service pratique qui permet de se mettre à la place de l’usager et de savoir, par exemple, si les fréquences de tram ou bus sont adaptées ou si le mode d’emploi d’une location d’un vélo en libre-service est compréhensible,…

Améliorer la qualité des trajets

piste cyclale modèle

Salarié dans la télécommunication durant de nombreuses années, Christian Veillon a toujours été passionné de transports publics et de vélo en ville qu’il utilise fréquemment. Sa préoccupation principale à travers SOFIA ? Améliorer la qualité des déplacements respectueux de l’environnement pour favoriser ainsi leur usage.

C’est au moment du Grenelle de l’environnement que Christian Veillon se lance. Il débute en 2011 avec le Conseil général du Bas-Rhin. « J’observe les bonnes pratiques ici et là, et mesure l’écart important entre l’attente des usagers et les services proposés ». Le testeur scrute alors les cars du département, le Réseau 67. Puis il travaille pour des communes de l’agglomération d’Orléans sur des problématiques de circulation cyclable : franchissement de chemin de fer, sorties d’école, etc. Par la suite, il réalise 2 études « terrain » de vélos en libre-service, à Pau et à Monaco. Au cours de l’automne 2015, il réalise sa plus grosse étude vélo au cours de laquelle il parcourt 150 km de pistes. « J’ai détecté près de 180 ‘points noirs’ et beaucoup de défauts de signalisation réglementaire ». Un travail très formateur qui montre qu’il y a encore bien des choses à améliorer au niveau des aménagements pour cyclistes.

8 comments

Laisser un commentaire

Catégories

Archives